Les griffes d’orteils

Les orteils peuvent subir des déformations diverses, douloureuses, difficilement réductibles appelées griffes, qui peuvent être soulagées ou éventuellement corrigées par des orthèses en silicone, appelées orthoplasties. Les orthèses plantaires n’ont pratiquement aucune action sur la pathologie des orteils.

Ces déformations désignent le repli d’un orteil sur lui-même. Elles sont dues :
– à un déséquilibre entre les muscles du pied, notamment les fléchisseurs et les extenseurs ;
– à des attitudes vicieuses permanentes comme celles générées par les chaussures féminines à talon haut, qui équivalent à des chaussures trop courtes ;
– à des chaussures trop courtes chez l’enfant ;
– à des affections inflammatoires, notamment la polyarthrite rhumatoïde.

Les griffes d’orteils ont tendance à devenir permanentes par suite de rétractions tendineuses.

Griffe proximale

La première phalange est en extension alors que les deux autres sont en flexion.

L’articulation interphalangienne proximale est érigée en extension. La pulpe de l’orteil s’écrase sur la semelle de la chaussure, tandis que la tête métatarsienne est refoulée en arrière.

Des cors apparaissent sur les zones d’hyperpressions au niveau de la pulpe de l’orteil et de l’articulation interphalangienne proximale. Cette dernière frotte contre la chaussure. Le cor qui en résulte peut dégénérer avec formation d’un hygroma, inflammation et même suppuration.

Griffe distale

La phalange distale est en flexion, avec formation d’un cor au niveau de l’articulation interphalangienne distale et de la pulpe de l’orteil.

Griffe totale

La première phalange est en légère extension, la seconde est pratiquement horizontale alors que la troisième est en flexion. Les cors siègent au niveau des deux articulations interphalangiennes.

Griffe inversée

La première phalange est normale, la seconde est en flexion alors que la troisième est en extension. Un cor hyperalgique siège à la face inférieure de l’articulation interphalangienne distale.

Achives des actualités du métier de podologue


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*