Obtention du Diplôme Universitaire de posturologie

Obtention du Diplôme Universitaire de posturologie

C’est avec joie que je vous annonce l’obtention du Diplôme Inter Universitaire de Posturologie Clinique (avec mention) qui est organisé sur 4 facultés de médecine: Paris, Toulouse, Grenoble et Marseille, chacune des Universités co-habilitées à délivrer le DIU organisant l’un de ces séminaires sur son site.

Les enseignements proposés sur chacun des sites universitaires correspondent globalement aux spécificités recherche et enseignement, et/ou aux activités de praticien, des personnels des Universités organisatrices, ainsi qu’à l’environnement biomédical et technologique de ces sites. Ils se décomposent en cours théoriques et formations pratiques (ateliers), auxquels s’ajoute un travail de rédaction d’un court mémoire.

Les objectifs sont de fournir aux étudiants, praticiens et professionnels une synthèse moderne des concepts, modèles, outils et méthodes d’investigation relevant du champ thématique général de la posture et du mouvement chez l’homme. Il s’agira donc d’une acquisition et/ou d’un approfondissement de connaissances, tant théoriques que pratiques, concernant les activités posturo-cinétiques humaines (posture, mouvement, locomotion, équilibre), leurs dysfonctionnements naturel (vieillissement) ou pathologique, les épreuves instrumentales permettant de les quantifier et, enfin, les méthodes de réadaptation susceptibles de les corriger. Le DIU est donc destiné à apporter des connaissances fondamentales et pratiques mais ne constitue en aucun cas un diplôme d’exercice et ne valide pas une pratique clinique.

Programme

Marseille : mécanismes fondamentaux

  • Référentiel postural géocentrique (système vestibulaire et posture : Dr Lopez)
  •  Référentiel postural égocentrique (systèmes proprioceptif et tactile et posture : Dr Kavounoudias)
  •  Référentiel postural allocentrique (système visuel et posture : Dr Borel)
  • Biomécanique de la station debout (Dr Dumitrescu)
  • Régulation centrale de la posture et du mouvement (Dr Borel)
  • Adaptation et plasticité des fonctions posturo-cinétiques (Dr Borel)
  • Ateliers pratiques (analyse 3D du mouvent, enregistrement par VNG des mouvements oculaires, vection circulaire, verticale subjective, couplage posturographie statique et analyse 2D) (Dr Borel et Dr Dumitrescu)

Toulouse : instrumentation et environnement

  • Capteurs, acquisition et traitement du signal (M Darmana)
  • Physiologie du tonus musculaire (Dr Dupui)
  • Posturologie statique et dynamique (Dr Dupui)
  • Fiabilité, reproductibilité des mesures de posturognaphie statique (Dr Gasq)
  • Techniques de bio-feedback (Dr Montoya)
  • Techniques de manipulation des entrées sensorielles (Dr M Bessou, Dr C Lafont, M. Janin)
  • Ateliers pratiques (posturographie statique et dynamique, biofeedback, stimulation vestibulaire galvanique, locomètre, stimulation optocinétique)

Paris : Clinique et thérapeutique. Evaluation et rééducation des pathologies des entrées sensorielles

  • Examen clinique postural (A Scheibel, L Jais et JG. Mondié)
  • Equilibre et proprioception (Pr Thoumie)
  • Vision et posture (Dr C Allouch, Z Kapoula, I Coupin, C Dauxerre et F Zamfirescu)
  • Appareil manducateur et posture (Pr Azerad)
  • Physiopathologie des vertiges et posture (Dr Cohen)
  • Equilibre et entrée podale ; action des orthèses plantaires (S. Legendre)
  • Ateliers pratiques : bilan et rééducation (examen podal, occlusal et orthoptique; examen clinique postural)

Grenoble : clinique et rééducation Evaluation et rééducation en pathologie neurologique et gériatrique

  • Intérêt et limite des échelles ordinales pour l’évaluation des troubles de l’équilibre en pathologie neurologique et gériatrique
  • Intérêt et limite de la posturographie pour l’évaluation des troubles de l’équilibre en pathologie neurologique et gériatrique
  • Intérêt et limite de la perception de la verticale pour l’évaluation des troubles de l’équilibre en pathologie neurologique et gériatrique
  • Rééducation de l’équilibre et de la posture après accident vasculaire cérébral. Troubles posturaux liés aux lésions de l’hémisphère droit. Position du problème et principales techniques.
  • Evaluation de l’équilibre et de la posture dans la maladie de Parkinson.
  • Amélioration de l’équilibre et de la posture dans la maladie de Parkinson : techniques de rééducation, traitements pharmacologiques, stimulations cérébrales.
  • Vieillissement physiologique de l’équilibre
  • Chutes en pathologie gériatrique et neurologique : évaluation du risque et de la peur de la chute et mesures thérapeutiques.
  • Equilibre dans les autres pathologies neurologiques : sclérose en plaques, pathologies neuromusculaires, syndrome cérébelleux
  • Ateliers pratiques : verticale subjective, visuelle et posturale. Cas cliniques avec passation des principales échelles cliniques et des mesures instrumentales de l’équilibre

Capture d’écran 2016-01-19 à 13.07.47 Capture d’écran 2016-01-19 à 13.07.06 Capture d’écran 2016-01-19 à 13.06.23

examen postural bilan posturologie

examen postural
bilan posturologie

posturologie podologue du sport

Formation posturologie par le Docteur Vallier

J’ai participé à la formation du docteur Vallier à Lille.

Au programme:

  •   Principes neurophysiologiques de la régulation de l’équilibre et de la posture
  •   Notions de biomécaniques
  •   Etude des différents capteurs : visuel, vestibulaire, mandibulaire, podal, cutané et proprioceptifs
  •   Notions de posture compensée et décompensée
  •   Examen clinique postural (examen à la verticale de Barré, test scapulaire…)
  •   Tests cliniques d’orientation des capteurs : podal, mandibulaire, visuel, cutané, vestibulaire, proprioceptif articulaire
  •   Tests et corrections ostéopathiques d’un déséquilibre postural
  •   Spécificités de la posturologie de l’enfant
  •   Dyspraxie linguale et ventilation
  •   Dyslexie et posture
  •   Prismes et correction posturale
  •   Prismes et correction posturale
  •   Classification des déséquilibres posturaux
  •   Hiérarchisation du traitement postural
  •   Protocole de traitement des capteurs posturaux
  •   Mesure et quantification des déséquilibres posturaux
  •   Rééducation adaptée pour chaque déséquilibre tonique postural
  •   Causes de rechute après un traitement postural
  •   Etudes de cas
  •   Révision et enchainement de l’ensemble d’une séance du bilan à la stratégie de traitement
  •   Apprendre à travailler au sein d’un réseau pluridisciplinaire

IMG_8398 IMG_8399 IMG_8374 IMG_8370 IMG_8369

Conférence au congrès national de la SOFPOD – Podologie du sport

Ce samedi 18 mars, j’ai eu le plaisir de participer au congrés de la SOFPOD ou j’ai donné une conférence qui avait pour thème:

BIOMECANIQUE DES PATHOLOGIES DU GENOU DANS LE SPORT ET PRISE EN CHARGE PODOLOGIQUE

Un bon moment avec de nombreux professionnels et acteurs de la santé, les échanges ont été très intéressants.

congrès de la sofpod

congrès de la sofpod

CONGRES NATIONAL DE LA SOFPOD – 18 MARS 2016 LE GENOU – LE PROGRAMME : 

ANATOMIE ET BIOMECANIQUE DU GENOU : Antoine Perrier – Pédicure-podologue, Docteur en Biomécanique

EXAMEN CLINIQUE DU GENOU : Philippe Dupont – Médecin du sport

IMPLICATION DE LA CINEMATIQUE DU GENOU DANS LA PATHOLOGIE DE RETRACTION DES MUSCLES GASTROCNEMIENS :  Cyrille Cazeau – Chirurgien Orthopédique

PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES DU GENOU HORS ARTHROSE : Joël Damiano – Rhumatologue

LE GENOU DE L’ENFANT : SPECIFICITES / PATHOLOGIES : Philippe Souchet – Chirurgien orthopédique pédiatrique

ARTHROSE DU GENOU ET TRAITEMENT PAR PROTHESE : François Boillot – Chirurgien orthopédique

TRAITEMENTS CHIRURGICAUX (HORS PROTHESES) : Romain Rousseau – Chirurgien orthopédique

BIOMECANIQUE DES PATHOLOGIES DU GENOU DANS LE SPORT ET PRISE EN CHARGE PODOLOGIQUE Nicolas Meigneux

PRISE EN CHARGE PODOLOGIQUE DU GENOU

LE POINT DE VUE DU POSTUROLOGUE : Jean-Philippe Viseu – Pédicure-Podologue

 

TRAITEMENTS KINESITHERAPIQUES (PHYSIO ET CONTENTIONS) : Fabrice Boucherat – Kinésithérapeute

EVALUATION DE L’EFFICACITE D’UNE ORTHESE PLANTAIRE DANS LES SUITES IMMEDIATES DE LA CHIRURGIE PERCUTANEE DE L’AVANT-PIED : Alexandra Rousseau – Pédicure-Podologue Pierre Schlienger – Pédicure-Podologue

Affiche_Congres-2017 faculté médecine paris congrès sofpod podologue

 

Diplome inter universitaire de posturologie clinique

La semaine dernière s’est déroulé le premier séminaire du Diplôme Inter Universitaire de Posturologie Clinique, qui se déroule au sein des facultés de Marseille, Toulouse, Paris et Grenoble.

Avec l’objectif d’améliorer mes connaissances et la prise en charge de mes patients, je me suis donc lancé dans la validation d’un nouveau diplôme universitaire.

La Posturologie est une discipline multi professionnelle qui réunit à la fois les podologues, les ostéopathes, les orthoptistes, les kinésithérapeutes ainsi que les professions médicales (générale ou spécialiste), dans le but d’améliorer la posture des patients en cherchant la cause du problème.

Elle se base sur les 3 principaux capteurs du corps humain qui nous permettent de nous orienter et maintenir une bonne posture :

  • capteurs auditifs (oreille interne)
  • capteurs visuel (yeux)
  • capteur podal (pieds).

C’est un très bon complément de l’analyse biomécanique qui s’attache également à améliorer la posture des patients.

Ce diplôme de posturologie clinique a pour but :

  • d’acquérir une méthodologie cohérente pour examiner cliniquement les patients présentant une déficience des activités posturo-cinétiques.
  • Acquérir la pratique de techniques instrumentales de posturographie statique et dynamique et d’analyse de la locomotion :
    • – en analysant les avantages et les inconvénients des différents matériels proposés,
    • – en réalisant des examens lors d’ateliers pratiques,
    • – en connaissant les différentes techniques de manipulation des entrées sensorielles permettant de mettre en évidence un déficit spécifique d’une entrée sensorielle pouvant être à l’origine d’une mauvaise intégration centrale et donc d’une mauvaise commande motrice
    • – en sachant interpréter les résultats de ces examens
  • Connaître les différentes techniques de prise en charge des troubles des activités posturo cinétiques.

Ce séminaire, qui s’est déroulé à la faculté d’Aix-Marseille, a abordé les généralités en posturologie et s’est particulièrement attaché au système vestibulaire (oreille interne). Les cours que nous avons suivi :

  • Régulation centrale et contrôle multisensoriel de la posture
  • Le référentiel postural égocentrique (systèmes proprioceptif et tactile et Posture)
  • le référentiel postural allocentrique (système visuel et Posture, oculomotricité et Posture – représentation spatiale et navigation)
  • Biomécanique de la station debout
  • Le Référentiel postural Géocentrique

20161117_090135-e1479861726716
image image image image

Porter des Crocs tous les jours, mauvais pour les pieds ?

Selon deux podologues américains, ces sabots peuvent causer des douleurs articulaires et des déformations.

Ce sont les chaussures préférées des médecins et infirmiers. Les Crocs, ces sabots en plastique de toutes les couleurs, vendues par millions, sont pourtant pointées du doigt par deux podologues américains, rapporte Sciences et Avenir. Selon eux, les porter de façon quotidienne peut être mauvais pour les pieds.

Déformation des orteils. Une podologue de Chicago affirme sur le Huffington Postqu’elles ne soutiennent pas assez le talon et que dans ce cas là, les orteils ont tendance à se recroqueviller pour retenir la chaussure, provoquant parfois des tendinites. Porter ces chaussures pourraient aussi à long terme causer des déformations d’orteils, des cors, des problèmes d’ongles. Des complications également causées par un port excessif de tongs.

Un intérêt en cas d’œdème. Selon Alex Kor, le président de l’Académie américaine de podologie, les Crocs peuvent seulement convenir aux personnes ayant une voûte plantaire très élevée ou ceux qui ont des œdèmes importants au niveau de leurs jambes ou de leurs chevilles.

Ces chaussures ont à l’origine été créée pour être portée à la piscine ou à la plage.

Article original : ICI

Qu’est ce qu’une bonne chaussure?

Quelque soit la chaussure, qu’elle soit destinée à un adulte ou à un enfant, elle doit en premier lieu protéger le pied, assurer le confort et une stabilité optimale pendant la marche et le déroulé du pas. Pour un enfant, la chaussure doit être munie d’attaches pour empêcher le pied d’en sortir facilement. Pour que la chaussure joue son rôle de protection, elle doit couvrir toutes les surfaces susceptibles d’être blessées lors de la marche, au repos ou à l’occasion d’activités sportives.

Principalement, les matériaux utilisés dans la confection d’une bonne chaussure sont souples et non occlusifs afin de faciliter l’évacuation de la transpiration; la semelle est antidérapante, pas trop fine afin de protéger la plante du pied des contraintes et des irrégularités du sol, absorber les chocs sur une surface dure, elle doit également être suffisamment souple pour permettre le déroulement complet du pied lors du cycle de marche. Le talon devrait être suffisamment large pour garantir la stabilité de la cheville, et sa hauteur ne devrait pas excéder 4 cm, pour limiter le déplacement des charges de l’arrière pied vers l’avant-pied, et ainsi venir donner une contrainte sur les têtes métatarsiennes. Le revêtement interne de la chaussure devrait être lisse, sans aspérités et sans coutures.

La largeur des chaussures est indiquée par les lettres AAA, AA, A, B, C, D, E, EE, EEE et plus; la lettre A indique une chaussure étroite, tandis que la lettre E une chaussure plus large que les standards habituels. Généralement, les largeurs non standard comme D et E ne sont disponibles que dans des boutiques spécialisées. Selon les fabricants, les correspondances peuvent toutefois varier.

selection212 chaussures-noires